Capteurs au silicium pour mesurer l’irradiation solaire

Les Spektron 210, 320 et 485mb sont des capteurs en silicium utilisés pour mesurer l’irradiation solaire. Une cellule solaire au silicium peut être utilisée comme capteur d’irradiation, car le courant de court-circuit est proportionnel à l’irradiation.

Domaines d’application

  • Contrôle de rendement et de service d’installations solaires thermiques et photovoltaïques

  • Commande de dispositifs de protection contre le soleil

    • Formation
  • Capteur pour systèmes de réglage

Manipulation simple

Le Spektron peut être raccordé directement sur un voltmètre ou un enregistreur de données. Pour le Spektron 210, la tension mesurée peut être convertie en unité de rayonnement (W/m²) avec la valeur de calibrage imprimée sur le capteur.

Construction robuste

Le Spektron peut être utilisé dans toutes les conditions climatiques et dans tous les angles d’inclinaison.

Tritec

Spektron 210 Capteur de rayonnement

Spektron Capteurs de rayonnement 1

Le capteur d’irradiation Spektron 210 offre la possibilité d’évaluer l’irradiation entre 0 et 1500 W/m2 et une tension proportionnelle à l’in- tensité de l’irradiation solaire. En outre, la tension mesurée peut être convertie en unité d’irradiation (W/m2), en utilisant la valeur d’étalonnage imprimée sur le capteur.

Spektron 210 : Le câble de raccordement 2 fils résiste aux rayons UV. Tous les Spektrons sont étalonnés sous un simulateur de lumière solaire contre un capteur de référence calibré par l’institut Fraunhofer ISE.

Instructions de montage
Tritec

Spektron 320 Capteur de rayonnement

Spektron Capteurs de rayonnement 2

Le Spektron 320 peut émettre quatre signaux normalisés différents vu qu’il dispose d’une platine d’amplificateur de mesure intégrée. Cette platine doit être alimentée avec 5 à 30 V CC ou 12 à 30 V CC.

Instructions de montage
Tritec

SPEKTRON 485mb Capteur de rayonnement digital SI-RS485

Spektron Capteurs de rayonnement 3

Nos capteurs d’irradiation numériques Spektron 485mb sont construits à partir d’une cellule solaire monocristalline connectée à un shunt. En raison de la faible résistance du shunt, la cellule fonctionne à proximité d’un court-circuit. Le coefficient de température du courant de court-circuit crée une petite erreur. C’est pourquoi tous nos capteurs en silicium avec l’extension « TC » ont une compensation de température active, qui réduit cette erreur d’un facteur 20. La compensation est réalisée en utilisant un capteur de température spécifique laminé sur la face arrière de la cellule solaire. Les signaux de mesure du courant de court-circuit de la cellule et la valeur de la résistance du capteur de température sont mesurés par un microcontrôleur. Les valeurs calculées de l’éclairement énergétique et de la température sont fournies sur un port RS485 avec un protocole spécifique au client. Le circuit électronique est optimisé pour une faible consommation d’énergie. Tous les capteurs sont calibrés dans une lumière solaire simulée par rapport à une cellule de référence du même type. La cellule de référence est périodiquement calibrée par rapport à une cellule de référence calibrée par le Fraunhofer ISE, Fribourg.

Datasheet

Vous avez des questions ?

Contactez-nous dès maintenant !

Nous vous aiderons et trouverons la solution qui vous convient.