deutsch | english (UK) | english (global) | français | italiano | español

La première installation photovoltaïque sur ouvrages paravalanches est sur la ligne de départ.

Le pionnier suisse du photovoltaïque TRITEC participe à la construction d'une installation pilote pour la production d'électricité solaire posée sur des ouvrages paravalanches existants. Le rayonnement solaire idéal des zones alpines d'altitude renferme un énorme potentiel d'apports énergétiques : le projet d'étude du domaine skiable de la commune de Bellwald dans le Valais a posé les bases de l'utilisation judicieuse, d'un point de vue économique et écologique, d'installations photovoltaïques sur les ouvrages paravalanches.

Un projet pilote novateur

Le canton du Valais a accordé le permis de construire fin octobre 2011 et déjà une centrale PV s'élabore sur les ouvrages paravalanches du domaine skiable de Bellwald. Dès février 2012, cette première installation montée sur des ouvrages paravalanches en Suisse va injecter du courant solaire exempt d'émission de GES dans le réseau local d'électricité. Le courant produit sera directement exploité sur place par la municipalité et par les remontées mécaniques de Bellwald.

Engagement et coopération

En collaboration avec l'energieregionGoms, l'EnAlpin, la société Lauber Iwisa et la Metallbautechnikerschule de Bâle, TRITEC s'engage dans ce projet et fournit 60 panneaux solaires d'une puissance totale de 12 kWc et les 6 onduleurs correspondants pour l'installation d'essai. L'électricité générée (18 000 kWh env.) peut être transportée au moyen d'une ligne existante jusqu'au réseau public. « EnAlpin s'engage pour les énergies renouvelables. Avec cette installation pilote, nous voulons tester si les ouvrages paravalanches sont appropriés à l'installation de centrales photovoltaïques » explique René Dirren, directeur de l'EnAlpin AG.

La première installation photovoltaïque sur ouvrages paravalanches est sur la ligne de départ.

Une alternative pour les régions alpines

« En Suisse, nous avons pas loin de 600 kilomètres linéaires d'ouvrages paravalanches. Rien qu'en en équipant la moitié en panneaux solaires » affirme Giordano Pauli, directeur de projets chez Tritec « nous pourrions produire l'électricité pour alimenter 100 000 foyers. Cela représente par exemple l'energieregionGoms et les communes résidentielles de Brigue, Sion, Viège et Loèche ».

Des conditions d'implantation idéales

Le domaine skiable concerné est orienté plein sud. En outre, une implantation à une altitude de 1 800 à 2 500 m permet un apport énergétique 1,5 fois plus élevé par rapport au Mittelland. En hiver, le froid et la neige reflétant le rayonnement du soleil ont également une influence bénéfique sur le rendement des cellules solaires et par là-même sur l'apport énergétique de la centrale.

Une phase de test sur 2 ans

« Nous voulons mettre l'intérêt de cette valorisation et sa faisabilité en évidence et pouvoir juger de la réaction de la population à la vue de ce genre d'installations dans le paysage alpin », explique Dionys Hallenbarter de l'energieregionGoms. « Des que les conditions météo le permettront, en février 2012, nous allons installer les panneaux sur les ouvrages paravalanches. Après deux ans de service, nous serons à même de définir, entre autres, quels sont l'élévation et le type de panneaux – mono ou polycristallins – qui permettent d'atteindre la plus haute rentabilité. »